Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 14:50

110

 

Le monde des fraternités étudiantes américaines fascine. Mais que cache vraiment cet univers à part ? Que dit-il de la société américaine ?

Elles font partie intégrante du paysage universitaire américain. Les fraternités étudiantes fascinent et se prêtent à tous les fantasmes possibles et imaginables. Mais quelle réalité se cache derrière le mythe ? Associées souvent à des dérapages telles que des soirées alcoolisées qui virent au drame, des bizutages d’une crudité sans nom, les fraternités (ou sororités pour les confréries féminines) étudiantes américaines connaissent pourtant une très grande diversité.

Si les clubs d'étudiants new-yorkais ont la réputation d'être effectivement assez "durs", les choses sont très différentes si l'on va dans des universités de l'Ohio ou du Michigan, comme le rapportait il y a quelques années le Figaro. Là-bas, les confréries étudiantes sont plus traditionnelles et les valeurs d'amitié et de solidarité priment sur celles de fêtes et de bizutage.

Pourtant, l'intégration des nouveaux venus au sein d'une fraternité étudiante passe quasi systématiquement par un bizutage en bonne et due forme. L'alcool, les défis plus ou moins humiliants et la sexualité y tiennent une place prépondérante. Néanmoins, à l'inverse de la France où les WEI (Week-end d’intégration) se doivent être de plus en plus sages, nul ne songeraient à remettre en cause l'existence de ces confréries aux États-Unis. Elles font partie du paysage universitaire, au même titre que la remise des diplômes ou les « roommates ». Une allégorie de la société américaine où chaque individu doit se forger une place au sein du groupe, quitte à se faire violence. Positif ou négatif ? Quel est votre avis ?

Partager cet article

Repost 0
Published by LinguaSpirit
commenter cet article

commentaires

Xavier Mileville 17/03/2015 09:59

On dit "cruauté" non pas crudité...

Linguaspirit 18/03/2015 15:30

Bonjour monsieur Mileville,

Le mot "crudité" existe bel et bien, il s'agit du substantif de l'adjectif "cru" et le Larousse le définit comme: "caractère dur, choquant de ce qui n'est pas atténué ; brutalité". Un autre exemple de l'utilisation de ce mot: La crudité d'une expression.

Merci quand même pour votre remarque.

Mansour Touré