Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2017 1 06 /03 /mars /2017 13:23

Le traducteur ne doit pas seulement avoir une parfaite maîtrise de ses langues de travail, il doit aussi connaître parfaitement la terminologie du domaine dans lequel il traduit. Un traducteur doit donc avoir des compétences en recherches documentaires et s'informer en permanence via Internet ou dans des ouvrages spécialisés. Un bon traducteur dispose aussi d'un réseau d'experts auxquels il peut s'adresser en cas de doute. Dans ce métier, l'erreur est proscrite. Une mauvaise interprétation d'un manuel d'utilisation d'un équipement médical, par exemple, peut avoir des conséquences graves. Lorsqu'un traducteur commet ce type d'impair, sa réputation s'en voit ébranlée et il se peut qu'il perde de nombreux clients.

 

Le processus de traduction suit une méthodologie rigoureuse :

 

Réception du projet.

Établissement du devis et des délais, validation par le client.

Constitution d'un glossaire terminologique multilingue, validation par le client (lors de cette étape le client fournit parfois son propre glossaire terminologique et parfois même un guide de style à respecter dans un souci de cohérence).

Phase de traduction, éventuelles questions à poser au client.

Première révision par un traducteur-réviseur. Il s'agit ici de faire un premier contrôle orthographique et de vérifier la cohérence entre le texte source et le texte cible.

Relecture technique, réalisée si possible par un expert. On ne regarde plus que le texte cible.
Contrôle qualité "Linguistic Sign-off" : dernier contrôle qualité qui inclut la vérification de la mise en page.

Livraison au client.

Partager cet article

Repost 0
Published by LinguaSpirit
commenter cet article

commentaires