Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 11:20

Ai-je réellement besoin d'une traduction assermentée ?

 

La question peut paraître absurde mais elle est en fait très pertinente. La notion de traduction assermentée telle qu'on l'entend en France n'existe pas réellement dans la plupart des pays anglo-saxons. Au Royaume-Uni on fait la distinction entre «Certified translation» et «Sworn translation» (littéralement une traduction jurée).

 

La «Sworn translation» est réalisée par un traducteur puis authentifiée par un notaire qui n'a pas nécessairement de connaissances linguistiques. Le coût est d'ailleurs très élevé.

 

Aux Etats-Unis, «Certified translation» signifie généralement une traduction portant le tampon du traducteur attestant qu'il s'agit bien d'un professionnel (avec tous les numéros d'identification officiels pouvant en attester tels que le numéro de TVA, le numéro d'enregistrement au registre du commerce etc.) ainsi que ses coordonnées complètes. C'est ce que nous appelons chez LinguaSpirit les «traduction visées».

 

Au Canada et au Royaume Uni, il existe une certification obtenue à l'issu d'un examen que passent des traducteurs diplômés. Ils peuvent ainsi certifier des traductions reconnues par l'administration.

 

En France, le terme «traduction assermentée» est en réalité un abus de language. Une traduction est en fait certifiée par un professionnel assermenté (seuls les personnes peuvent prêter serment) par une Cours d'Appel. Ces traductions sont donc reconnues par quasiment toutes les autorités et administrations à travers le monde. Mais elles sont plus chères et pas toujours nécessaires.

 

Les traduction visées sont souvent largement suffisantes dans la plupart des pays, en particulier pour les universités ou ambassades. Ces traductions ont l'avantage d'être moins chères : moins de la moitié du coût d'une traduction assermentée.

 

Pour trancher cette question, nous vous conseillons d'appeler les administrations qui vous demandent les documents afin de leur demander de préciser exactement ce qu'ils entendent par traduction certifiée.

 

Combien coûte une traduction assermentée ?

 

Le tarif moyen d'une traduction assermentée est de 50 euros HT la page mais tout dépend du nombre de documents soumis, du délai mais aussi de votre statut (étudiant ou non).

 

Une traduction visée coûte 30 euros HT la page chez Linguaspirit. (soit 35 euros TTC)

 

Puis-je faire assermenter un document que j'ai traduit moi-même ?

 

Malheureusement non. La traduction assermentée est régie par des lois et des règles strictes. La plupart des traducteurs assermentés n'acceptent pas de faire de relecture/assermentation. Cela est très compréhensible. En effet, la traduction est un métier. Être bilingue ne signifie pas être capable de traduire. Ansi même si vous avez un très bon niveau dans une langue étrangère, il est toujours plus prudent de faire appel à un professionnel.

 

Est-il moins cher de s'adresser à une agence ou à un traducteur assermenté indépendant ?

 

Les tarifs varient d'une agence à l'autre. Chez Linguaspirit, nous pratiquons les mêmes tarifs que la moyenne des indépendants. En outre, nous offrons une réduction aux étudiants ainsi que la possibilité de régler en plusieurs fois vos traductions assermentées ou visées. 

 

Est-il possible de faire assermenter gratuitement une traduction ou d'obtenir une traduction assermentée gratuite ?

 

Dans certaines universités, à condition que vous soyez inscrit depuis en général minimum une année, il est possible de bénéficier de ce service gratuitement. Renseignez-vous auprès de votre université.

 

Où trouver un traducteur assermenté ?

 

Chez Linguaspirit, nous réalisons des traductions assermentées depuis et vers l'anglais, l'italien et l'allemand. Pour toutes les autres langues, vous pouvez vous adresser aux ambassades, aux mairies ou aux préfectures. Toutes ces administrations possèdent généralement une liste de traducteurs assermentés.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by LinguaSpirit - dans Bonnes pratiques
commenter cet article

commentaires