Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 10:51

Qu’est-ce que la traduction technique ?


En traduction, un texte technique est un texte non littéraire. Il est vrai que lorsqu’on parle de traduction technique, on visualise immédiatement le manuel d’utilisation d’un moteur à soupape ou le guide d’entretien d’un ascenseur mais l’expression peut également désigné un contrat ou encore les minutes d’un procès. Dans ce billet, nous traitons essentiellement de la traduction dans le domaine technique (informatique, génie climatique, électronique, etc.)



3 pièges à éviter lorsqu’on fait traduire un texte technique


  • Confier à un ingénieur la rédaction du document directement dans la langue cible : Il est vrai également que bien souvent les manuels techniques sont directement rédigés en anglais afin de contourner la case traduction. Cependant, les ingénieurs ne sont pas des linguistes et un ingénieur Japonais quel que soit son niveau en anglais ne sera pas aussi précis et performant que dans sa langue.

  • Ne pas traduire les nouveaux mots : Pour éviter d’avoir à créer un nouveau jargon dans une autre langue, la tentation est souvent grande (et beaucoup y cèdent) de conserver les mots spécifiques dans la langue d’origine. Si cela est largement accepté pour l’anglais, c’est déjà beaucoup moins vrai pour le suédois, le français et encore moins le japonais pour ne prendre que ces exemples.

  • « Bricoler » la traduction en interne : Bien souvent les sociétés spécialisées dans des domaines aussi pointus que l’électrotechnique, le génie mécanique ou encore les nanotechnologies hésitent à externaliser leurs besoins de traduction pensant que peu de gens sont familiers de leur terminologie en dehors d’eux-mêmes en particulier lorsqu’il s’agit de technologies totalement novatrices. Le résultat de la traduction en interne par une personne simplement bilingue est très souvant désastreuse car la traduction est un métier à part entière qui fait appel à des compétences qui ne s'improvisent pas.


4 solutions pour des traductions de qualité et harmonisées


  • Faire appel à un traducteur technique : L’écrasante majorité des traducteurs sont des traducteurs techniques. Mais comment font-ils ? Sont-ils spécialisés en tout ? Doit-on absolument avoir travaillé sur une plateforme d’extraction pour traduire un texte sur les hydrocarbures ? Doit-on être diplômé en pharmacologie pour traduire la notice d’un médicament ? Il est certain que c’est un avantage. Mais un traducteur est avant tout un linguiste qui doit être doté de solides compétences en techniques de recherches en sus de sa parfaite connaissance de deux ou plusieurs langues. Cependant, certains traducteurs tendent à se spécialiser dans certains domaines en fonction de leur expérience. L’intérêt d’une agence de traduction telle que LinguaSpirit est qu’elle agit comme une agence de chasseur de têtes qui peut vous dénicher rapidement la perle rare.

  • Dans un domaine totalement novateur, rechercher un traducteur terminologue : Le terminologue s’appuie sur tous les documents internes que peut lui fournir le client pour créer, en collaboration avec les ingénieurs/concepteurs de la technologie, les nouveaux mots spécifiques au domaine des documents. Cette collaboration est très importante (il est d’ailleurs conseillé que cela fasse l’objet d’une rencontre) car elle permet au traducteur/terminologue de mieux comprendre le domaine et de poser toutes les questions qu’il souhaite.

  • Faire établir un glossaire : Cela entre totalement dans les compétences du terminologue. L’intérêt du glossaire est double pour le client :

1 -  Il peut le conserver pour toute future traduction et cela lui garantit une harmonisation même s’il venait  à changer de prestatair
e

2 - Il peut transmettre ce glossaire à ses collaborateurs, sous-traitants ou clients pour garantir l’harmonisation de la traduction sur toute la chaîne d’intermédiaires.

  • Faire appel à un rédacteur technique bilingue : Les rédacteurs techniques sont également une excellente option puisqu’ils sont souvent bilingues et peuvent servir de pont d’une langue à l’autre.

Un dernier conseil : en matière de traduction, exigez toujours l’excellence et la précision tout comme dans votre domaine de spécialisation.

Partager cet article

Repost 0
Published by LinguaSpirit - dans Bonnes pratiques
commenter cet article

commentaires