Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 13:14
Peut-être ne vous posez-vous jamais la question mais il existe un réel débat autour de la graphie de cette expression.
Nous allons donc essayer de dissiper une fois pour toute vos doutes (si elles existent) sur l'expression "Au temps pour moi" qui s'orthographie bel et bien comme cela... si l'on se réfère aux tablettes de l'Académie Française.
Selon elle, « au temps » est une expression militaire signifiant qu'un des soldats n'était pas dans le temps en faisant un mouvement, et l'opération doit être reprise depuis le début. Les saluts militaires avec des armes pouvant être très compliqués, une hésitation de quelques soldats dans un peloton donnait immédiatement une impression de chaos.
Au sens figuré, « au temps pour moi » signifie que celui qui parle reconnaît que la faute vient de lui. L'expression est généralement suivie par la correction de l'erreur, si elle n'a pas déjà été exprimée.
« Je crois que j'ai dix euros. Au temps pour moi, j'en ai douze. »
L'Académie française ne se prononce pas sur le moment où le sens (militaire) de « Au temps pour moi » aurait glissé vers celui de « Je me suis trompé » : « Il est impossible de savoir précisément quand et comment est apparue l’expression familière au temps pour moi, issue du langage militaire, dans laquelle au temps ! se dit pour commander la reprise d’un mouvement depuis le début (au temps pour les crosses, etc.).
M. Claude Duneton remet en cause dans un article dans Le Figaro Littéraire, l'étymologie invoquée par les sages. Il propose que l'expression pourrait venir de : « Je ne suis pas meilleur qu'un autre, j'ai autant d'erreurs que vous à mon service : autant pour moi. » C'est l'interprétation toute naturelle de l'expression quand on l'écrit avec « autant ».
Le débat reste ouvert....


Source : Wikipedia (http://wikipedia.org/wiki/Au_temps_pour_moi)

Partager cet article

Repost 0
Published by LinguaSpirit - dans Curiosités linguistiques
commenter cet article

commentaires