Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 14:56

Il n'existe pas une seule et unique traduction d'un texte, d'un mot, plusieurs interprétations sont possibles.
Petits conseils:

Il faut rester fidèle au texte de départ (niveau de langue, respect du style,...) et arriver à une lecture fluide et cohérente du texte d'arrivée en français. La mise en français doit être soignée (attention aux fautes d'orthographe, de conjugaison, d'accord, mais aussi de majuscule et de ponctuation!), et surtout, ne JAMAIS laisser de blanc!!!

Les noms propres sont à conserver SAUF s'ils ont des équivalents français reconnus (exemple : The White House-> la Maison-Blanche,...), et SAUF si le choix influence la compréhension du texte (notamment avec les surnoms des personnages, des lieux,...).Les unités sont elles aussi à traduire, à convertir QUAND elles n'évoquent rien en français (dollar sera à conserver, mais pas miles, par exemple!)

Attention aussi à la préposition qui suit le verbe anglais, en français, c'est elle que l'on traduira en premier (ex: He looked down. -> Il baissa les yeux.)

Procédés utilisés en version...:
L'EMPRUNT.
Il y a une lacune dans la langue d'arrivée.
Ex: un bungalow, un living, a rendez-vous,...

LA TRADUCTION LITTERALE.
On calque sans aucun changement.

LA TRANSPOSITION.
On traduit par une autre catégorie grammaticale.
Ex: He cried after she left. -> 'after she left' devient 'après son départ'

LA MODULATION.
Il y a une variation sans changement de sens.
Ex: It's not difficult to show. -> 'It's not difficult' devient 'C'est facile'

L’ETOFFEMENT.
On fait un ajout car le calque ne fonctionne ou ne suffit pas.
Ex: He glanced at her. -> Il lui jeta un coup d'oeil.

L’EQUIVALENCE.
On trouve l'expression idiomatique équivalente en français;

L’ADAPTATION.
C'est le degré ultime de la traduction, pouvoir rendre les jeux de mots, les plaisanteries,...

Partager cet article

Repost 0
Published by LinguaSpirit
commenter cet article

commentaires