Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 16:58
Lancement du Prix Ibn Khaldoum-Senghor de la traduction

Le Prix de la traduction Ibn Khaldoun-Senghor en sciences humaines a été créé en 2008, conjointement par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l’Organisation arabe pour l’Éducation, la Culture et les Sciences (ALECSO). Ayant pour objectif de promouvoir la diversité culturelle et linguistique et d’encourager les échanges culturels et littéraires entre le monde arabe et l’espace francophone, ce prix récompense la traduction d’une œuvre du français vers l’arabe et de l’arabe vers le français.

Le Prix de traduction Ibn Khaldoun-Senghor est décerné annuellement en alternance : du français vers l’arabe et de l’arabe vers le français. Il est régi par un règlement approuvé par les deux partenaires.

L’organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (Alecso) et l’organisation internationale de la francophonie (OIF) annoncent l’ouverture de candidatures au prix de la traduction Ibn Khaldoun-Senghor en sciences humaines pur l’année 2015.

Peuvent concourir à ce prix les traducteurs qui répondent aux conditions fixées par le règlement du Prix, en l’occurrence les universités, les instituts d’enseignement supérieur et les centres d’études et de recherches dans le monde arabe et dans l’espace francophone, les associations et les unions nationales dans les pays arabes et dans l’espace francophone, les personnalités nommées et les maisons d’édition.

Les participants doivent présenter un ou plusieurs ouvrages de sciences humaines traduits du français vers l’arabe et de l’arabe vers le français. L’ouvrage ou les ouvrages traduits doivent constituer la première traduction de l’œuvre d’origine.

LES LAURÉATS DES PRÉCÉDENTES EDITIONS :

  • 2014 | Hana Subhi : Docteur ès lettres de l’Université Paris III, professeur de langue française à l’Université Paris-Sorbonne d’Abou Dhabi, elle a été récompensée pour sa traduction du français vers l’arabe de La méthode, Tome 5 : L’identité humaine, l’humanité de l’humanité d’Edgar Morin, publiée par l’Institution Abou Dhabi pour la Culture et le Patrimoine, collection Kalima.

  • 2013 | Mohamed Haddad : Docteur ès lettres de la Sorbonne (Paris), professeur universitaire, spécialiste en civilisation arabe et histoire des religions, il a été récompensé pour sa traduction du français vers l’arabe du Petit traité d’histoire des religions (Plon) de Frédéric Lenoir.

  • 2012 | Ravane Mbaye : Le Professeur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar a été récompensé pour sa traduction de l’arabe vers le français de Perles des sens et réalisation dans le flux d’Abû-l-‘Abbas at-Tijani de Sidi Ali Harâzim Ibn Al-‘Arabi Barrâda. L’ouvrage a été publié en 2011, en édition bilingue arabe et française en vis-à-vis, par les Éditions Albouraq (Paris).

  • 2011 | Abdelkader Mhiri et Hammadi Sammoud : Les deux chercheurs de l’Université de la Manouba (Tunis) ont été récompensés pour leur traduction du français vers l’arabe du Nouveau dictionnaire encyclopédique des sciences du langage (Le Seuil, 1995), éditée par le Centre national de traduction de Tunisie en 2010.

  • 2010 | Abdesselam Cheddadi : Professeur chercheur à l’Institut universitaire de la Recherche scientifique de l’Université Mohammad V de Rabat, récompensé pour sa traduction de l’arabe vers le français de l’Autobiographie d’Ibn Khaldoun, éditée par la Maison des Arts, des Sciences et des Lettres (Maroc).

  • 2009 | Hassan Hamzé : universitaire franco-syrien, professeur à l’Université de Lyon 2, récompensé pour la traduction du français vers l’arabe de l’ouvrage de Louis-Jean Calvet "La guerre des langues et les politiques linguistiques" (Éd. Hachette International, France), paru aux éditions de l’Organisation arabe de la traduction sous le titre "Harb al-Loughat wal Siyasat al-loughawiya".

  • 2008 | Le Centre de recherche et de coordination scientifiques (Cercos-Maroc) pour la traduction, de l’arabe vers le français, de l’ouvrage "La raison politique en islam, hier et aujourd’hui" de Mohamed Abed al-Jabri (Éditions La Découverte, Paris, 2007 pour la version française), réalisée par Boussif Ouasti, traducteur, avec la participation de Abdelhadi Drissi et Mohamed Zekraoui, sous la coordination et la révision de Ahmed Mahfoud, directeur du Cercos.

Partager cet article

Repost 0
Published by LinguaSpirit
commenter cet article

commentaires